Groupe 1 : Collectif des murs à pêches - Réunion de travail du 13 mai 2009
Avancer dans la structuration d'un collectif, pour :


Animer et organiser, coordonner des activités, prendre des initiatives plus nombreuses,
suivre l'actualité (semaine de la biodiversité, tous aux jardins...) avec plus « d'envergure »
• Une instance de coordination pourrait répondre aux besoins de chacun, qui, aujourd'hui travaille dans son coin.
• Il n'y a pas de gestion collective de l'espace, par exemple ,pour le semaine de la biodiversité, rien n'a été proposé en collectif.


Avoir confiance, développer des relations de respect, de bonne entente. Eviter les « pics ». Mettre en place un système de gestion collective, des rituels, des règles
• La médiation et le projet à partager, en cours, devraient permettre de créer des conditions de respect,d'écoute et de faciliter le rétablissement de la confiance et du respect, le partage d'informations et la gestion de l'espace.
• Les échanges sont moyens, moyens entre les personnes. Il y a des tensions, des pics de lancé, c'est pas agréable. Beaucoup d'énergie est dépensée pour ça. Il y a besoin d'un système de gestion, d'organisation de rituels, de règles et de méthodes pour s'exprimer.
• Pour l'instant personne « ne gouverne », déjà il faut avoir des meilleurs rapports horizontaux et multiplier les échanges. A chaque fois qu'on a essayé de faire un collectif, ça a pas marché. Il y a le problème du chef, les difficultés de relations, les conflits entre des acteurs majeurs, on ne sait pas travailler ensemble, il n y a pas de culture de la concession. Si les modes de communication s'améliorent, et les projets, il n'y aura plus de place pour les règlements de compte.


Être plus au courant des activités des uns et des autres
Se soucier des activités et se sentir responsable du site et des activités
• Pour régler toutes les tracasseries du site, par exemple aller chercher du fumier. Aujourd'hui ça bloque parce qu'on a pas d'endroit pour installer les râteaux, les pelles.
• Organiser des visites du site, coordonner les horaires de toutes les associations sur le site.
• Intégrer, partager les activités des uns et des autres pour mieux en parler lors des visites.

Être motivé, de l'enthousiasme, avancer dans la même direction
• On veut des choses bien organisées, motivantes.
• « Est ce que les autres (ceux qui sont pas là) ont vraiment envie de bosser ensemble ? Est ce qu'il y a un intérêt commun à partager ? » se demande un participant de la réunion. « Sans doute, car ils sont dans la médiation, mais au début, en 2007, la médiation a été fabriquée par rapport à la municipalité, pour faire poids face à l'ancienne mairie. Aujourd'hui, la mairie a changé, alors l'intérêt de la médiation n'est plus aussi important, ce qui explique que certains ne viennent plus ». Effectivement les intérêts du départ ont pu évoluer, mais pour d'autres participants, l'intérêt de régler les difficultés de relation et de devenir une vrai force collective étaient fondamentaux pour eux au départ et toujours d'actualité aujourd'hui 'hui.
Les personnes qui ont avancé au départ ne participent plus. La médiation a changée depuis son origine. Il y 'en d'autres personnes qui ont pris le relais.
• ça fait longtemps qu'on parle de tout ça. Y a une lassitude, pas de volonté. Ça doit aussi intéresser les autres acteurs, ça les intéresse forcement. Il faut qu'on arrive à créer les conditions, une méthode de rassemblement
• C'est assez contradictoire, d'avoir si peu de projets en commun, alors qu'il y a tant de problématiques communes.
Besoin d'avoir des moyens, des ressources pour le projet et le site


                       Choix des actions et du calendrier de travail  

Ordre du jour, le 27 mai
Actions de communication plus « interne »

 - Elaborer un tableau synoptique des toutes les associations et les activités sur le site
 - Installer des panneaux d'affichages rue Pierre-de-Montreuil et impasse Gobétue
 - Définir un « plan », un « guide » de visites, parler de toutes les associations et activités
 - Organiser, sur le terrain, sur chaque parcelle, une présentation-réception des objets et
des activités qui s'y développent (pour les autres associations et les habitants) convivialité ,

« vitrine » des objets et des activités des associations.
 - Site Internet, analyse de besoin des gens


Ordre du jour, le 24 juin
Communication externe

 - Présenter dans les conseils de quartier, les associations locales du quartier du Bel Air
 - 2/3 personnes qui soient chargées de la communication (Monique)


Fonctionnement du collectif 
 - Avoir un appui en facilitation de méthode active (quelqu'un qui conduit les réunions, appui méthodologique)
 - Fixer un calendrier à l'avance, avec deux personnes de deux associations différentes qui
sont responsables de l'ordre du jour (qui tourne).
 - Elaborer une charte de bonne conduite/de fonctionnement
 - Disposer d'un espace de rencontre et un groupe qui fonctionne à un rythme régulier pour informer des activités qui se passent dans les murs à pêches.


Pour plus tard
 - Une fois par an, une action commune, avec une mise en place, une organisation collective.